globe

La médecine à distance

Quote-box-teledermatologyLa médecine à distance avec le Dermascope Dino-Lite

Albert van der Velde est un médecin généraliste à Haarlem, aux Pays-Bas, et dispose de plus de 2.200 patients dans son cabinet. Il est un pionnier en matière de technologie et a travaillé avec le Dermascope Dino-Lite depuis un certain temps. "Beaucoup de plaisir pour moi et pour mes patients ", dit Van der Velde. " Le Dermascope est compact et mes patients peuvent voir sur l'écran ce que je vois, ce qui implique le patient dans le diagnostic. Le plus grand avantage est bien sûr la vitesse de travail. J'envoie mes conclusions et les photos à KSYOS (l'organisation de télé-dermatologie) et je reçois les résultats le lendemain. Il y a du négatif et du positif à ceci. Si le résultat est positif, vous pouvez rassurer le patient immédiatement par téléphone, mais s'il y a quelque chose de suspect, le patient se rendra chez le dermatologue le lendemain au lieu d'avoir à attendre dans l'incertitude pendant plusieurs semaines. Donc, de toute façon, c'est mieux pour le patient."

Une expertise croissante

Quote-box-teledermatology-2

Il faut un peu de temps d'utilisation du Dermascope pour s'y habituer. Van der Velde : "Oui, je devais trouver un support entre la peau et le microscope, et j'ai trouvé que l'eau était le meilleur support. Vous devez manœuvrer le Dino-Lite pour obtenir une visualisation optimale, mais vous arrivez très vite à avoir le coup de main".

Pour Van der Velde l'utilisation de Dermascope Dino-Lite signifie aussi qu'il augmente son expertise. "Je n'ai pas l'ambition d'être un dermatologue, mais en voyant les images et en ayant les résultats de retour très rapidement, vous apprenez quelque chose à chaque fois. Vous pouvez dire que le Dermascope a une forte valeur ajoutée, et surtout il est avantageux pour le patient."