globe

Agissez contre les organismes nuisibles et protégez vos cultures sous serre avec Dino-Lite

scouting for galmite inside a tomato green house1Eric Vereijken possède et dirige une entreprise horticole de pointe de 47 hectares, spécialisée dans la culture des tomates. L'entreprise comprend 6 sites répartis dans le Brabant et le Westland, deux régions des Pays-Bas de renommée internationale en matière d'industries de fruits et légumes et de plantes ornementales.
.Par l'expérience acquise au fil des années, Mr. Vereijken a réussi à optimiser la culture des tomates sous serre. Récemment toutefois, un facteur est venu menacé cette réussite : l'acarien galligène. Cet insecte ravageur ne peut être perçu à l’œil nu. Les conséquences de sa présence sont quant à elles, malheureusement, bien visibles. Eric Vereijken déclare : "cet acarien dévore les feuilles et les tiges des plants cultivés sous serre. Vous prenez conscience du problème quand les feuilles commencent à flétrir. L'acarien responsable est toutefois à l’œuvre depuis déjà un moment." Le cultivateur de tomates souligne que dernièrement, ce parasite est apparu dans ses serres plus souvent et en plus grand quantité.

Risques accrus

Red spider mite on a tomato plant captures with a Dino Lite 2""Le risque de réaliser trop tard l'activité destructrice des acariens galligènes, s'accroît sans cesse. Lorsque les plants sont trop atteints, ils meurent et les dégâts sont considérables. Nous avons tout d'abord tenté de dépister l'insecte au moyen d'une loupe,mais en vain. Il est tout simplement trop minuscule. J'ai ensuite tenté de l'observer sous un microscope traditionnel de nos bureaux. Il était possible de le voir. Cela signifiait toutefois que nous devions prélever des échantillons dans les serres avec un danger de contamination trop élevé. Les résultats se sont avérés très limités. Avec une telle méthode, il est difficile sinon impossible, de se faire une idée précise de l'ampleur de la prolifération. De plus, cette approche est extrêmement chronophage et par voie de conséquence, dispendieuse".

Un travail sur mesure pour un maximum de résultats

Scouting for pests inside a tomato green house 8À bout de solutions, l'entrepreneur s'est tourné vers les experts de LTO Glaskracht, la fédération horticole néerlandaise pour les cultures sous serre. Un brainstorming fut organisé par LTO Glaskracht avec nos services, et c'est ainsi que nous avons découvert la société Dino-Lite. Dino-Lite Europe est venue faire une démonstration en nos locaux." Et vous connaissez la suite. Depuis, les équipes d'Eric Vereijken travaillent avec de nombreux modèles de ces microscopes mobiles précisément adaptés à leurs besoins. Eric Vereijken a enfin le sentiment de maîtriser le problème. "Mes employés circulent parmi les plants. Les tiges ou feuilles brunies détectées sont repérées et les plants marqués sont alors traités contre les acariens galligènes. La personne responsable du contrôle des maladies effectue des contrôles réguliers sur un certain nombre de plants à l'aide du Dino-Lite. Le dispositif envoie sur un smartphone ou une tablette, une image ultra précise de la feuille ou tige sur le terrain, agrandie jusqu'à 230x. Nous avons également réalisé des vidéos avec le Dino-Lite. Maintenant pour la première fois, nous pouvons voir si les acariens sont vivants ou morts. Cette possibilité est essentielle car nous pouvons ainsi évaluer l'efficacité d'un traitement après une pulvérisation localisée".
La pulvérisation localisée est un travail sur mesure. Pulvériser la totalité de la serre est un non-sens très coûteux. Par ailleurs, les acheteurs du secteur n'apprécient pas l'utilisation à tout-va de substances antiparasitaires. Le Dino-Lite permet au personnel de la société Vereijken de trouver les endroits précis où une pulvérisation concentrée produira un résultat maximal.

Applicable à d'autres plants

Toujours selon Eric Verreijken, "l'acarien galligène constitue un problème croissant au sein des cultures de tomates sous éclairage artificiel. Il est urgent qu'un outil efficace soit mis à disposition pour déterminer le niveau d'infestation et de déployer rapidement tous les efforts nécessaires pour procéder aux contrôles indispensables". Il espère que les autres cultivateurs bénéficieront, tout comme lui, de microscopes numériques Dino-Lite, pratiques et mobiles. L'utilisation du dispositif Dino-Lite peut faire la différence pour d'autres plants infestés d'acariens et autres insectes. Dino-Lite se révèle être une solution intéressante pour la détection rapide d'acariens, puces, parasites, spores et autres vecteurs de maladie également dans l'industrie florale.
Eric Vereijken déclare : "nous l'avons constaté par expérience, dans l'ensemble cela fonctionne rapidement et facilement. Sans oublier qu'il est possible de filmer avec l'outil Dino-Lite. Cette possibilité s'avère utile pour démontrer concrètement aux autres comment cela se passe."

"Dans l'ensemble, cela fonctionne rapidement et facilement"

 

 

 

"Sans oublier qu'il vous permet de filmer"